Ma vie en l'air

Publié le par Peyo


Réalisé par Rémi Bezançon
Avec Vincent Elbaz, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Tom Novembre...
Sortie en salles le 7 Septembre 2005


Ma vie en l'air est sans aucun doute le petit bonheur et la bonne surprise de cette rentrée cinématographique. Emmené par une fraicheur scenaristique incontestable et des acteurs au poil, le premier film de Rémi Bezançon ne ressemble pas à un avion sans réacteur. Bien rythmé, drôle et inventif, ce film plane sur le bonheur et la joie de jouer. Vincent Elbaz retrouve avec ce film la liberté et le plaisir qu'il avait auparavant avec Cedric Klapisch dans Ni pour, ni contre (bien au contraire), Peut-être ou encore dans Le péril jeune. Elbaz n'a pas d'âge, il peut sans problème être un jeune branleur immature puis devenir un dur à l'âme, il est un peu tout cela dans Ma vie en l'air. On est aussi touché par l'interprétation de Gilles Lellouche (Ludo), le charme éternel de Marion Cotillard (Alice), le regard paternel de Tom Novembre sur Yann enfant et la ressemblance frappante de Elsa Kikoine (Charlotte) avec Elodie Bouchez jeune. Petite cerise sur le gâteau, Rémi Bezançon fait référence à Il était une fois dans le Bronx (R. De Niro) à travers la scène de la voiture. Pour les non-initiés, qu'est-ce que le coup de la voiture ? En fait, vous laissez monter votre amie côté passager, vous faîtes le tour, si une fois installée, elle dévérouille votre porte pour que vous n'ayez pas à le faire, c'est la femme de votre vie, si elle ne le fait pas, vous pouvez déjà envisager le "faut qu'on parle..." Bon bien sûr, maintenant avec l'ouverture centralisé, c'est plus difficile !
Ma vie en l'air n'est pas qu'un film d'amour, il porte aussi un regard sur l'amitié, les relations père-fils, l'immaturité et malgré tout il n'est pas selon moi un enième film sur les trentenaires qui ne veulent pas grandir. Pourtant, Ma vie en l'air m'a paradoxalement fait comprendre pourquoi je n'avais pas vraiment aimé Les poupées russes à sa sortie en Juin dernier. En effet, Yann (Vincent Elbaz) et Xavier (Romain Duris) sont tout deux à la recherche de leur amour passé ou futur, ils ne savent pas dire non et ne voient pas l'évidence. Mais Ma vie en l'air a cette particularité d'être moins alambiqué, le personnage interprêté par Vincent Elbaz est plus réaliste, moins complexe comparé à celui de Romain Duris.
Merci donc à Bezançon et aux acteurs pour ce voyage sans dépressions, ni secousses au coeur d'une comédie française réussie, enlevée et rafraichissante...


Peyonote : 8,5/10




Bonus Gilles Lellouche sur Peyomedia


[ clic sur les vignettes ]

Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

christelle 24/09/2005 14:28

coucou
a y est vu hier et ravie, excellent...vrt une comedie sympa, ou les personnages st vrais comme tu le precises!

Peyo 20/09/2005 18:43

Ah d'accord... La critique de "De battre mon coeur s'est arrêté" était tellement courte que j'ai vraiment cru à de l'ironie. Je l'ai d'ailleurs quelque peu modifié car elle méritait une petite mise à jour.

Bref désolé pour la méprise chere Romane... Et merci pour ta fidélité, n'hesite pas comme içi à laisser des commentaires, des avis, ça ouvre les débats et c'est fort interessant :-)

Amicalement, Peyo

Romane 20/09/2005 18:37

Salut Peyo!
Pour Telerama, je maintiens - pour les critiques ultérieures au Audiard aussi -, mais, pas de méprise, dans ma bouche, c'est un compliment: je suis une fidèle lectrice, et je retrouve dans tes critiques le ton enjoué qui me plaît dans TR.Bonne continuation, Romane.

Syl 19/09/2005 23:00

Tu me donne vraiment envie d'aller le voir...
Bizzz,
Syl

christelle 13/09/2005 20:43

pas encore vu ms je pense y aller ce weekend..j'en ai entendu que du bien et tu confrimes mon idee...
good