Pur week-end

Publié le par Peyo


Réalisé par Olivier Doran
Avec Kad Merad, Bruno Solo, Valérie Benguigui, François Berléand...
Sortie en salles le 1er Mai 2007
> Bande-annonce <


Pur week-end est une comédie d'aventure insipide et grotesque que jamais je n'aurais vu sans avoir bénéficié d'invitations pour l'avant-première le 30 Avril dernier. Honnêtement, je plains les gens qui ont payés de 6 à 10 € pour un tel étron. Pourquoi le cinéma français continuent-ils à financer de tels films ? Il n'y a rien là dedans si ce n'est une énième comédie de potes en crise... Un thème : "Jusqu'où êtes-vous prêts à aller pour aider un ami ?", un groupe qui a connu un drame commun vingt ans plus tôt, les Alpes comme terrain de jeu et la police à leurs fesses. Vous avez vu Les randonneurs (P. Harrel - 1997) et Restons groupés (J-P Salomé - 1998), mélangez le tout et vous aurez Pur Week-end de Olivier Doran...
"Pourtant, que la montagne est belle
", disait Jean Ferrat, la vallée des Bauges et le Parc de la Vanoise sont en effet un magnifique écrin pour ce long-métrage. Mais le film lui, vous l'avez bien compris, reste hélas bien plat... Les sept principaux personnages courent et se frittent à tout bout de champ, autant vous dire qu'on ne leur donnera pas de prix d'interprétations pour cela. Ah c'est sûr, ils ont bien dû s'amuser nos sept interprètes ! Tourner en plein air, c'est quand même mieux que dans un studio de la Seine Saint-Denis. Sauf qu'en général, quand on est en plein air, le résultat est meilleur et le goût bien moins fade. Si ça peut paraître divertissant pour certains - je le conçois sans problèmes - on ne peut nier que Pur week-end est un film totalement inutile qui utilise des ingrédients maintes fois utilisés auparavant, avec une réussite souvent inégale.


Peyonote : 4/10


Nous sommes le 6 Mai 2007, au moment où je vous écris, il est 23h26, nous avons déjà entamés 206 minutes des cinq prochaines années. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République par 52,7% des français. Je ne suis pas l'un de ces français et même si cette défaite était prévisible, cette victoire de Sarkozy, de la droite dur, de l'ultra-libéralisme, du populisme et j'en passe, me navre au plus au point. C'est pourquoi ce soir, j'ouvre une parenthèse sur cet espace principalement cinématographique. On peut faire tout les bilans du monde à gauche, ils auraient dû se faire bien avant ce soir, cela nous auraient évités de perdre une troisième présidentielle de suite... Une chose est certaine en tout cas, j'entre dès aujourd'hui en résistance et je sais que dans quelques mois, beaucoup de français se rendront compte que leur vie n'est pas meilleure qu'auparavant. De là à dire que la gauche aurait fait mieux si elle avait gagnée, je vous laisse seuls juges, mais nous vivrions au moins dans une autre France, celle qui combat l'individualisme, défend les notions d'égalité, d'égalitarisme, de solidarité et bien d'autres valeurs qui sont les miennes et celles de bien d'autres français.






Sarkozy is...





Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

systool 20/05/2007 17:31

C'est sûr, Peyo... si j'avais des invits, j'aurais fait de même ;-)A+ SysT

modjokid :0091: 10/05/2007 22:07

Helo veux tu faire partie de ma communauté qui regroupe les meilleurs blog de ciné d'over-blog et tout particulièrement les critiques de films.
Je te laisse regarder > http://www.over-blog.com/com-1001609307/cin%C3%A9-blogs.html

Saku39 09/05/2007 19:24

Sur les plan politique et du film, les deux m'ont déçu :S

Tibo 09/05/2007 00:31

Pas vu le film même s'il me tentait bien.

Sinon, résistons, oui, résistons. C'est dur de se sentir minoritaire à ce point mais, la prise du pouvoir marque parfois le début de la fin.

Encore une ou deux croisières dans le Yatch d'un milliardaire, encore quelques nuits au Fouquets, le tout largement exhibé à la télévision, et la popularité de Sarkozy va descendre en flèche chez les ouvriers ou les travailleurs pauvres qui ont voté pour lui.
A partir de là, ce sera déjà plus facile de le combattre.

Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Peyo 09/05/2007 00:51

Nous verrons ! Il est certain que sa rupture à lui, elle est tranquille... Yacht, Fouquet's, Malte... Ya pire !

Gwenn 08/05/2007 17:48

Dimanche 6 mai, 20h, mon coeur s'est brisé. L'image de Nicolas Sarkozy sur mon écran de télé me hante encore. Comment les français ont-ils pu lui donner autant de confiance? Je suis dépitée. J'avais espoir de voir Ségolène au pouvoir. Son combat pour une meilleure société était sincère. Quelle tristesse...

Peyo 09/05/2007 00:50

La couleur orange, c'est + une référence à Bayrou quand même ^^