La môme

Publié le par Peyo


Réalisé par Olivier Dahan
Avec Marion Cotillard, Jean-Paul Rouve, Pascal Greggory, Sylvie Testud...
Sortie en salles le 14 Février 2007
> Bande-annonce <


A l'instar de la dissertation, une critique n'est pas un exercice facile, loin de là. Il ya d'abord l'humeur du moment qui peut altérer le jugement de l'oeuvre concernée mais aussi la qualité de l'écrit qui s'en suit. Puis, il y a surtout, cette difficulté à trouver la bonne accroche... Cette page blanche qui reste désespérément vide, ces mots qu'on effacent pour enfin trouver l'inspiration. Difficile d'innover quand 166 critiques vous regardent dans le rétroviseur et vous rappelent qu'aucune ne veulent d'un frère jumeau. Evidemment, vous trouverez des blogueurs sur la toile qui reprennent les informations et avis d'Allociné mais cela n'a jamais été mon credo.
Je parle, je parle mais je n'ai toujours pas parlé de La môme : biopic sur Edith Piaf, actuellement dans 646 salles françaises. Pour être totalement honnête, et vous m'excuserez pour le jeu de mots, je ne piaffais pas spécialement d'impatience à l'idée de voir ce film. Certes, Edith Piaf est un monument de la chanson française mais elle n'a jamais vraiment fait partie de mon environnement musical. Né en 1980, j'ai plutôt été bercé par la poésie des mots de Jean Ferrat ou Georges Brassens. Ainsi, si le quotidien Ouest-France ne m'avait pas offert deux places pour aller voir Marion Cotillard interpréter la môme Piaf, vous ne seriez pas en train de lire cette critique. C'est donc curieux mais sans en attendre grand chose non plus que je me rendis à une séance programmée au Pathé Atlantis de Nantes - St Herblain ; plus de deux ans que je n'avais pas mis les pieds là-bas. Je m'égare... Parlons plutôt de Marion Cotillard qui comme Philipp Seymour Hoffman dans Truman Capote, porte le film avec grand talent. Le genre de rôles qui vous inscrit définitivement dans la grande famille du cinéma français et vous césarise à coup sûr.
Biopic à la chronologie aléatoire, nous voyageons de 1915 à 1963, de Belleville à New-York en passant par Grasse, de son enfance à la gloire, de ses victoires à ses blessures. Prenant de bout en bout malgré quelques artifices inutiles dans la mise en scène, Olivier Dahan signe donc un film populaire à l'attention de toutes les générations. De toute façon, quand on est invités, on a toujours la dent un peu moins dure... N'est-ce pas ?


Peyonote : 6,5/10




Bonus Marion Cotillard sur Peyomedia :


[ Clic sur les vignettes ]


Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Chouchou 28/02/2007 18:03

J'ai été voir le film et j'ai adoré! Marion Cotillard est tout simplement époustouflante!!! J'ai fait un site sur elle si tu veux venir voir: http://marion.cotillard.over-blog.com

Peyo 01/03/2007 17:41

Si tu as un site sur l'actrice évidemment, c'est plus facile d'aimer ^^

Saku39 28/02/2007 12:50

Je l'ai vu il y a quelque jour et meme si piaf ne m'a pas bercé ( né en 88 ) le film m'a plus car il permet d'en savoir un peu plus sur la femme qui est derriere la scene !++

Peyo 01/03/2007 17:40

Et tu peux en savoir bien + encore en lisant une biographie... Parce qu'il ya des coupes franches là quand même ;-)

Oreli6 27/02/2007 23:32

Je n'ai pas du tout envie d'aller le voir....mais alors pas du tout!

Peyo 01/03/2007 17:38

Va voir Bug alors ;-)

Peyo 27/02/2007 02:50

Je n'ai jamais dit le contraire Smallwitch ;-)

smallwitch 26/02/2007 11:04

Je n'écoute pas trop de chansons de Piaf et je ne suis pas une grande fan de Cottillard. Cependant, j'ai passé un très bon moment devant ce film, certaines sont émouvantes.Mais j'ai trouvé que à certains moments, ils en faisaient des tonnes. Quant au rôle de Cottillard, le grimage est très bien fait (surtout pour la fin de sa vie), mais quelques fois, ça ne passe pas. Très bon film donc.PS: je trouve que c'est autant difficile de trouver une accroche pour une disserte que pour une critique, :)