Le dahlia noir

Publié le par Peyo


Réalisé par Brian De Palma
Avec Josh Hartnett, Aaron Eckhart, Scarlett Johansson, Hilary Swank...
Sortie en salle le 8 Novembre 2006
> Bande-annonce <


De l'aveu de l'inspecteur Bucky Bleichert dans son enquête sur le meurtre de Elizabeth Short, rien ne reste enterré à jamais, rien... On aurait pourtant préféré que cela soit le cas tant le retour de Brian De Palma quatre ans après Femme fatale s'avère être un raté total. En s'attaquant au Dahlia noir, le roman homonyme de James Elroy publié en 1987, il n'a pas choisi la facilité et ne s'en est malheureusement pas sorti. Bien entendu, l'affiche du film est somptueuse et la distribution tout autant mais tout cela n'est hélas que de la poudre aux yeux.
Ambiance rétro, photo brunâtre, couvre-chef d'époque, fumée de cigarettes et machines à écrire,
Le Dahlia noir mode De Palma transpire pourtant le Los Angeles des années 40. Un peu caricatural certes mais l'ambiance reste travaillée et donne un joli cachet à l'ensemble. La palme pour les séquences mettant en scène Mia Kirshner alias Elizabeth Short, filmée à l'ancienne pour un rendu noir et blanc des plus honnête. Sur la forme donc, pas grand chose à redire mais sur le fond, il y'a foison !... Verbeux comme jamais, et pendant deux heures s'il vous plait, Le Dahlia noir est une matière diablement opaque. Et dès le départ, on n'accroche pas, parce que De Palma n'arrive pas à se dégager de sa trame. Englué dans la complexité de l'intrigue et de ses sous-intrigues, l'oeuvre ne séduit pas, ne dégage rien. Plat comme une limande, inutile et pompeux, même ses interprêtes - ô combien glamour pourtant - ne se distinguent pas plus que cela. Josh Hartnett ne convainc pas, Aaron Eckhart fait ce qu'il peut, Scarlett Johansson pas plus, seules Fiona Shaw, Hilary Swank et Mia Kirshner semblent surnager. Reste que ces deux dernières ne se ressemblent pas pour un sou, j'aurais pour ma part bien plus vu Eva Green dans le rôle de Hilary Swank, l'impression d'avoir deux sosies auraient alors été bien plus criante.
Mais à l'image du corps charcuté et désarticulé de Elizabeth Short, Le dahlia noir n'a ni âme, ni homogénéïté. Totalement noyé, le spectateur n'a que ses yeux pour pleurer devant l'homme qui rit. Je faisais partie de ceux qui défendaient Femme fatale en 2002, je me retrouve cette fois-ci de l'autre côté de la barrière. Dommage, terriblement dommage !


Peyonote : 4,5/10




Bonus Brian De Palma sur Peyomedia :


[ Clic sur les vignettes ]


Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Sophie 11/02/2007 07:06

Je n'ai rien à redire, j'ai ressenti exactement la même chose que toi! Je suis allée le voir aujourd'hui (j'habite sur une île, les films sotent avec du retard),et suis partie au bout d'une heure et demie tellement je m'ennuyais.
Je mets un lien sur mon blog vers ta critique. 

Logan 11/01/2007 18:17

 
Arg, je suis mitigé sur ce Dahlia Noir... Globalement, c\\\'est un gros raté, c\\\'est indéniable. Les personnages parlent trop, Josh Harnett est une erreur de casting incompréhensible (il aurait fallu un acteur bourru, plus âgé, comme... le Russel Crowe de L.A. Confidential!), De Palma a toutes les peines du monde à synthétiser toute l\\\'intrigue du roman en 2 petites heures (qui paraissent du coup bien longues... ), Hillary Swank n\\\'est pas bandante une seule seconde (un comble pour un rôle de femme fatale), et le long monologue final pour éclaircir le mystère est la pire des solutions possible...
 
A côté de ça, il reste, par-ci par-là quelques morceaux de grâce typiquement "De Palmiens" absolument saisissants : le gunfight devant le magasin derrière lequel sera trouvé le cadavre d\\\'Elizabeth Short ; la mort d\\\'un des protagonistes dans l\\\'escalier, au ralenti ; la présence de ces bonnes vieilles trognes que sont Mike Starr et Gregg Henry ; le monstrueux plan-séquence ; la beautée brûlante et tellement 1940\\\'s de Scarlett Johansson...
 
Ca aurait DU être un putain de film : dommage...
 
 

a-yin 04/01/2007 09:54

Oui je suis en allemagne depuis aout :). Et comme la pub n'est pas aussi envahissante qu'à Paris, je suis rarement au courant des sorties ciné et je n'y vais pas car pas de VO. Ce qui me tue toujours quand je vois les sorties fr avec plein de films que je voulais voir :(. Enfin je me suis "vengée" en allant voir qq films à HK dont le dernier Zhang Yimou puis j'ai pu voir en extreme Paprika lundi car j'étais sur Paris.... Le Dahlia noir je le verrai mais dans très longtemps. Le ciné me semble impossible car je ne serai pas à Paris avant la fin février xD.

Peyo 03/01/2007 15:42

Cela a plu à des gens, ça peut très bien te plaire... Si tu as l'occasion et si t'y tiens vraiment, fais-toi ton propre jugement. Je ne savais pas que tu étais en Allemagne par contre...

a-yin@4646 03/01/2007 13:03

Bonne année Peyo et merci encore pour ce superbe blog, bien que je ne le lise pas souvent pour ne pas me dégouter (pas de VO en allemagne alors je me prive de ciné volontairement :(). Je voulais voir Le Dahlia noir au ciné et finalement, je suis moins dégoutée depuis que j'ai lu ta chronique.