Vol 93

Publié le par Peyo


Réalisé par Paul Greengrass
Avec Lewis Alsamari, Khalid Abdala, Trish Gates, Ben Sliney...
Sortie en salles le 12 Juillet 2006
> Bande-annonce <


Ou étiez-vous le 11 Septembre 2001 ? Question récurrente, un peu étrange aussi, auquel tout un chacun a pu répondre un jour. Pour ma part, ce jour là, j'étais du côté de Biarritz et l'horizon bleu atlantique face au Rocher de la Vierge n'indiquait évidemment rien de ce que se tramait au même moment sur la côte est des Etats-Unis. Le jour qui a soi-disant changé la face du monde et ouvert le XXIeme siècle pour certains ne pouvait échapper à l'industrie du cinéma. Pour autant, si l'on pourrait s'inquiéter d'une récupération quelque peu déplacée, Vol 93 ne rentre pas selon moi dans cette catégorie là. Avec Paul Greengrass à la barre, le sujet ne pouvait être traité qu'avec sérieux puisque ce dernier a tout de même réalisé Bloody sunday et scénarisé Omagh.
Caméra à l'épaule, Greengrass traverse donc l'Atlantique et nous propose un véritable film docu-fiction sur le vol United 93 qui était censé relier Newark à San Francisco le 11 Septembre 2001. Détournés comme trois autres avions ce jour là, Vol 93 raconte donc en temps réel les 90 minutes qui se sont écoulées entre le moment où l'appareil a été détourné et celui où il s'est écrasé après que ses passagers, mis au courant par téléphone portable des attaques contre le World Trade Center à New York, eurent décidé de se sacrifier pour éviter que l'appareil atteigne Washington. De bout en bout, le film vous prend alors aux tripes pour ne plus jamais vous lacher... De minutes en minutes, tel un château de cartes, les différentes tours de contrôles ne peuvent que constater les dégats. Dans cette soudaine déconfiture, l'expression de "colosse aux pieds d'argile" n'a jamais été aussi probante concernant les autorités américaines.
Pour autant, les terroristes sont présentés sous un jour humain, nous les voyons prier avant de se rendre à l'aéroport puis douter et courber sous l'échine des passagers révoltés. Mais le film ne se cale pas sur l'heroïsme de ces derniers, pas plus sur l'impact émotionnel et médiatique du drame. Paul Greengrass s'evertue simplement à rendre le sujet le plus vrai possible, c'est à dire dur et implacable. Morbide pourront croire certains, je réponds que non. Trop tôt alors ? Pas si sûr car seuls les victimes et leurs proches ont selon moi la réponse. Mais puisque Ben Sliney (le directeur promu) joue son propre rôle dans le film et que la majorité des familles touchés ont collaborés au projet, on peut légitiment penser qu'il ya là un réel besoin de rendre hommage aux passagers du vol 93. Pour conclure, je dirais qu'il s'agit d'une oeuvre altruiste, fine et intelligente sur une journée pourtant bien difficile à traiter. C'est à voir évidemment.


Peyonote : 8/10




Thématique 11 Septembre sur Peyomedia :

[ Clic sur la vignette ]

 

Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Peyomedia 25/09/2006 18:41

Bienvenue sur Peyomedia Saku ;-)

Saku39 24/09/2006 23:02

j'ai adoré ce film car il nous montre l'evenement sous plusieurs angles

Peyo 02/08/2006 02:52

Merci Marion :-)A bientôt.

Marion 29/07/2006 02:20

Je suis d'accord avec Léa, ton site est super, fan de ciné je le mets dans mes favoris !!
Bonne continuation !

Peyo 28/07/2006 17:28

Chère Léa,Merci pout tout ces gentils mots, ça me va droit au coeur :-)