Da Vinci code

Publié le par Peyo


Réalisé par Ron Howard
Avec Tom Hanks, Audrey Tautou, Ian McKellen, Jean Reno...
Sortie en salles le 17 Mai 2006
> Bande-annonce <


N'ayant pas lu le livre de Dan Brown, je vous préviens d'emblée qu'il ne m'est pas aisée de faire une critique complète. Pire, je ne peux me permettre de dire que l'intrigue est passionante puisque ça nous renverrait inutilement un an en arrière et alourdirait un propos plus qu'évident.
Alors que dire de cette adaptation cinématographique du Da Vinci code ? C'est justement tout le problème puisque toute la substance de l'oeuvre et son mérite revient à l'écrivain, Dan Brown. Fidèle à l'oeuvre pour la majorité des lecteurs (sauf sur quelques éléments de la fin), Ron Howard se contenterait-il de ne mettre qu'en image l'intrigue qui a séduit plus de quarante millions de personnes à travers le monde ? Je ne peux vous répondre. Mais qu'aurait-il bien pu faire de plus vu la richesse et l'efficacité du livre de Dan Brown ? Et que se serait-il passé si Ron Howard s'én était  trop écarté ? Autant vous le dire d'emblée, la même chose, c'est à dire des critiques acerbes et des siffles cannois sans valeur, ni saveur. Alors évidemment, je ne vous cache pas que sur un strict plan cinématographique, Da Vinci code est loin d'être un chef d'oeuvre... Bien avant d'avoir vu le film, le casting ne me séduisait guère, la séance a hélas confirmé mes appréhensions sur ce plan là. Tom Hanks et Jean Reno sont mono-expressif et leurs interprétations respectives s'avèrent sans relief, mention bien néanmoins pour Ian Mc Kellen et Paul Bettany. Audrey Tautou s'en sort elle bien mieux que je ne l'aurais pensé mais j'aurais toutefois préféré Ludivine Sagnier ou Kate Beckinsale qui furent toutes deux préssentis un temps pour le rôle de Sophie Neveu. Côté réalisation, Ron Howard fait dans le très classique mais apporte un réel plus au récit en revenant en images sur certains évênements historiques et en incorporant aussi des flash-back plutôt utiles. Comme dans Un homme d'exception, Ron Howard choisit de projeter les pensées mentales de ces protagonistes, ce qui dans le cas des résolutions d'énigmes n'est pas une mauvaise idée. De ce fait, bien que n'ayant pas lu le livre, je pense que l'ensemble s'avère plutôt correct, même si on atteint pas non plus les sommets attendus. Pour ceux que l'histoire passionne, je vous renvoie à l'unes des principales sources du roman de Dan Brown : Rennes-le-château. Par ailleurs, j'ai choisi d'illustrer mon article par la base de l'intrigue, c'est à dire l'ultima cena de Leornado Da Vinci, les plus curieux trouveront dans ce lien, de nombreux éléments interessants à ce sujet.


Peyonote : 6/10




Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Peyo 23/10/2006 18:03

Toujours aussi bien quoi ???

krybaby 23/10/2006 02:26

toujours aussi bien................

YAZ 09/06/2006 20:31

Pour celle là, je suis d'accord avec toi...j'ai pas lu le bouquin et heureusement je pense. sinon je me serai fait chié... Y a deux trucs que j'ai pas trop aimé
les falsh back comme toi
les soit disant rebondissements trops grillés à l'avance
mais sinon j'ai trouvé ca distrayant et pas mécontent de ma soirée. PS : c'est garce à cette pause ciné que t'as indirectement echappé à virgule : merci audrey,jean et tom....

Peyo 01/06/2006 00:23

Désolé Tibo, on m'a fait remarquer dans mon entourage que mon message pouvait êtr emal interprété, ce n'était pas mon but, crois-moi... Je voulais juste expliquer que le "je ne suis pas d'accord" m'interpelle souvent parce que je ne cherche justement pas à avoir raison ou à chercher à donner tort.Désolé si tu l'as pris mal, ce n'était pas le but recherché... Et j'avais mis un smiley d'ailleurs pour me faire comprendre

Tibo 31/05/2006 12:17

"Peyomedia n'a jamais eu pour vocation d'avoir raison"
?
oui, je donnais juste un avis différent, inutile de partir sur la défensive.