Love actually

Publié le par Peyo


Réalisé par Richard Curtis
Avec Hugh Grant, Colin Firth, Liam Neeson, Keira Knightley...
Sortie dvd le 22 Juin 2004
> Bande-annonce <


Dans le paquet cadeau estampillé Love actually, on vous offre la fine fleur américano-brittanique : Hugh Grant, Liam Neeson, Colin Firth, Keira Knightley, Emma Thompson, Laura Linney, Alan Rickman, Bill Nighy, Rowan Atkinson, Billy Bob Thornton, Andrew Lincoln, Denise Richards, Elisha Cuthbert, Shannon Elizabeth, rien que ça... Plus de vingt personnages principaux, divers destins amoureux qui s'entrecroisent au fil du récit, c'est dégoulinant de bons sentiments et pourtant, la sauce prend ! Film de filles penseront certains, remonte moral pour d'autres, Love actually ne fait en tout cas pas dans la nuance, le sujet c'est l'amour, l'amour et accessoirement aussi l'amour. L'interêt cinématographique est évidemment quasi inexistant mais le spectateur est censé savoir ce qu'il est invité à regarder, sans quoi il risque de faire une allergie des plus aigûes devant un tel produit.
Au pied de ce sapin de Noël 2003 donc, de la guimauve donc mais aussi une chanson, plus précisément une reprise d'un tube des wet wet wet : Love is all around transformé en Christmas is all around par un Bill Nighy drôlissme ! J'adore cet acteur, il incarne à merveille l'humour sophistiquée et absurde du cinéma brittanique. J'ai d'ailleurs mis un certain temps à apprivoiser cet humour là mais aujourd'hui, je peux dire que l'image Benny Hill - Mister Bean que je m'en faisais a totalement disparu ! De là à m'enquiller 4 mariages et un enterrement ou Le journal de Bridget Jones, il ya un pas que je ne franchirais sûrement pas. Cette multiplication de personnages et donc de situations amoureuses peut donc avoir deux conséquences sur le spectateur : l'acceptation ou le rejet. Dans un bon jour, on peut passer outre les défauts de mise en scène et autres situations rocambolesques, mais dans un mauvais, la guimauve peut aussi s'avérer des plus écoeurantes. En tout cas, quoique l'on puisse en penser, Love actually est une compilation ultime du feelgood movie, un peu longuette certes mais pas forcément désagréable...
Complètement hors-sujet mais néanmoins important, je vous annonce qu'il n'y aura probablement pas de mises à jour avant 10 jours... Les examens arrivent à grand pas et une mise à jour régulière de Peyomedia est incompatible avec de bonnes révisions, la critique que vous venez de lire est d'ailleurs écrite depuis plus de 20 jours. A très bientôt donc et merde à tout ceux qui sont dans le même cas que moi.


Peyonote : 6/10




Publié dans Pause dvd

Commenter cet article

Mango 03/07/2006 18:38

Aaaaaaaaaaaaaaaaaah........... J'aime bien ce film... Tellement "glamour" !!!!

nadine 15/06/2006 21:37

Très chouette critique ! J'adore Colin Firth dans ce film. Je sens que je vais  te souhaiter bonne chance en retard pour tes examens car vu la date tu dois avoir fini mais bon, c'est l'intention qui compte ;-)

Congregation mariale 11/06/2006 13:24

7/10

Peyo 16/05/2006 10:33

Exams : J-2Merci pour vos "merde" ++

Systool 15/05/2006 14:25

Un cast assez impressionnant mais à vrai dire, un film que je n'ai pas vu, si ce n'est justement le début avec Bill Nighy qui enregistre Christmas is all around me (enfin!... qui essaye!)...En fait, je suis allergique à Hugh Grant...Ouais bon, je sais, c'est nul... je vais essayer de le voir... et hop! Encore un!SysTooL