Summer city

Publié le par Peyo


Réalisé par Christopher Fraser
Avec Steve Bisley, Mel Gibson, John Jarratt, Philipp Avalon...
Sortie en salles en 1977
Edition dvd parue en 2003


Les années 60, l'été se termine en Australie, c'est le dernier week-end des vacances. Quatre jeunes hommes décidés à vivre intensément, se lancent à la recherche de jolies filles, d'émotions fortes et de tout ce qui pourra tuer leur ennui. Mais ce qui commence comme une bonne partie de plaisir, va prendre une tournure bien différente. Au détour d'une longue route, les éclats de rire vont se figer... Si cet ambitieux pitch vous donne envie de vous procurer Summer city, calmez vos ardeurs et réfléchissez-y à deux fois. S'il s'agit bien du tout premier film de Mel Gibson, l'interêt ne réside que dans ce seul point, les éditeurs du dvd l'ont d'ailleurs bien compris en misant tout sur son seul nom... Reste qu'il est toujours interessant de voir les premiers pas au cinéma d'un acteur devenu incontournable, quelques rides en moins évidemment mais déjà les mêmes mimiques, le même sourire et ce regard si particulier. Mais comme je l'ai déjà vaguement évoqué, Summer city est un film totalement insignifiant. Filmé avec une truelle et monté à l'arraché, on comprend pourquoi Christopher Fraser n'a pas fait carrière dans la réalisation... Raccords inexistants, photographie catastrophique, on a réellement du mal à imaginer que ce long-métrage ait pu être réalisé en 1977 ! Si en plus, vous ajoutez à cela, une VF pitoyable, une bande-originale inadapté et un passage pellicule à dvd des plus ratés, vous comprendrez très vite pourquoi ce film est introuvable en France, peu connu mais aussi peu cher.
Heureusement, il ya quelques scènes de surf bien rafraichissantes et une ambiance sixties pas désagréable... L'Australie, berceau du surf, on se croirait presque devant des documents d'archives, les premiers longboard en mousse polyuréthane et l'ombre du cultissime Endless summer de Bruce Brown à l'horizon. Mais côté Summer city, rien a déclarer si ce n'est le début d'une carrière, deux ans avant l'avènement aux yeux du monde de Mel Gibson dans Mad max, la saga futuriste de George Miller. Bref, Summer city n'aurait jamais dû s'éloigner de Sydney, Brisbane ou Melbourne, sans Mel Gibson, tout porte à croire que la pellicule de ce film croupirait actuellement dans un grenier australien... Dommage, s'eut été préférable !


Peyonote : 1,5/10




Publié dans Pause dvd

Commenter cet article

Peyo 30/03/2007 21:31

Besoin d'un traducteur là... qui se dévoue ???

Érika 30/03/2007 16:06

SAlut hem mwa je laisse un message pour Summer city et tous les autre film de Mel Gibson ILsont tous Éroeurent
 

Kawat' 14/05/2006 08:21

...88 ... en 88 , pas en 84 , je perds la mémoire ou quoi moi (8/) .... enfin bref , l'anecdote était en 1988 , et non en 1984

Kawat' 13/05/2006 21:37

e n'est pas le genre de film qui vous rajeunie (8/) je m'en souviens encore , 84 au Maroc , les scopes fesaient fureur et  c'etait ... soirée films , tin tin , et au Maroc il y avait eu un méga carton de la part de Mad Max , et nous dans l'éspére de petit vidéo-club , quand le gars nous demande ce que l'on veut voir , on parle de Mel Gibson , et le mec nous refourgue ... Summer city (8/) ( c'etait ça ou du sous Chuc Norris à la sauce Indi )
Vive les premiers rôles des stars d'aujourdhui :D je crois que volontairement on oublie ce film , même après je ne sais combien de fois (8/) Je me souviens bien que c'etait hyper lent , et chiant
 
Il vaut bien le 1,5 qui tu lui a attribué , parfais pour faire la sieste

Shinobipark 21/04/2006 13:35

Ca a l'air excellent !! (je plaisante :p)