28 jours plus tard

Publié le par Peyo


Réalisé par Danny Boyle
Avec Cillian Murphy, Naomie Harris, Brendan Gleeson, Megan Burns...
Sortie dvd le 9 Juin 2004
> Bande-annonce <


Un commando de la protection animale fait irruption dans un laboratoire pour délivrer des chimpanzés soumis à de terribles expériences. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que ces primates sont porteurs d'un virus très particulier : la fureur. 28 jours plus tard, le mal s'est répandu à une vitesse fulgurante dans toute la Grande-Bretagne, Londres n'est plus qu'une ville fantôme où les rescapés se terrent pour échapper aux contaminés. C'est dans ce terrible contexte qu'un jeune homme sort d'un profond coma suite à un accident de travail... Il ne sait rien, ne comprend rien, l'hopital où il séjournait est totalement laissé à l'abandon, les lignes telephoniques sont coupées. Les scènes qui suivent sont exceptionelles, Jim marche au coeur d'un Londres déserté, les plans proposés par Danny Boyle sont à couper le souffle... Vision d'apocalypse et contraste saisissant avec cette Tamise presque tranquille qui continue de s'écouler comme si de rien n'était. Ces images de grandes métropoles desertes nous font évidemment penser à Kaïro de Kurosawa ou à Vanilla sky de Cameron Crowe. Mélangeant les genres, 28 jours plus tard est à la fois un film de pure science-fiction, un film de zombies mais aussi par la suite un film de guerre. Danny Boyle mêle par ailleurs avec brio, survival et reflexion cynique sur la nature humaine.
Si la distribution n'est pas clinquante, on ne peut pas dire qu'elle soit mauvaise pour autant, au contraire ! Autour d'un Cillian Murphy (La jeune fille à la perle, Breakfast on pluto) se métamorphosant au fil des minutes, on retrouve ainsi une talentueuse débutante (Naomi Harris), mais aussi le toujours excellent Brendan Gleeson (Gangs of New York, Troie, Kingdom of Heaven...)
Dans le film, les contaminés ne sont paradoxalement pas les plus violents puisqu'ils sont quelque part déjà morts, leurs réactions étant purement animales et maladives. Ainsi, Danny Boyle dénonce plutôt les méfaits de l'instinct de survie de l'homme, la résurgence d'un comportement primaire en cas d'isolement. Certaines scènes ne sont pas dénués de violence mais 28 jours plus tard reste à mon sens une oeuvre plus accessible qu'un simple film de zombies. Dynamique et spectaculaire, 28 jours plus tard se situe dans la droite lignée des récentes productions brittaniques en la matière. Bref, un bijou subtil et intelligent comme on aimerait en voir plus souvent...


Peyonote : 8,5/10



N.B : Peyomedia fête ses 1 an !
Merci aux fidèles lecteurs que vous êtes...




Publié dans Pause dvd

Commenter cet article

Kawat' 01/09/2006 00:19

Un film comme j'aimerais en voir plus souvent , odacieux , original , très bien réalisé , tout ça dans une catégorie qui est loin d'être évidante et ou beaucoup se sont cassé les dents , c'est là qu'on peut voir le talent de Boyle ou livrer autre "chose" là ou certains aurait enchainé scénes gores sur scénes gores.
De plus sur le DVD le menu est grave dans le sonorité du film , j'en sais quelque chose car plusieurs fois je me suis réveillé au petit matin en ayant laissé le DVD dans mon lecteur et suis tombé sur le menu qui tournait en boucle , ce qui colle mal à l'aise au reveil ....

sylene 05/04/2006 12:54

C'est mon dernier tour sur les blogs avant (non pas 28 jours mais une bonne 12aines !). I'll be back !

Peyo 05/04/2006 11:08

Merci à vous 2, Systool et Oliv', je vous renvois la balle :-)

Oliv. 05/04/2006 09:07

Alors félicitation 1 an !! Excellent et à la prochaine année encore !!
J'adore ce film comme beaucoup de films de Danny Boyle. @+ Oliv.

Systool 04/04/2006 15:47

Coucou Peyo!FELICITATIONS POUR TON BLOG, UN AN çA SE FETE!!!!!Bravo, toujours essentiel!SysT