Dérapage

Publié le par Peyo


Réalisé par Mikaël Hafstrom
Avec Clive Owen, Jennifer Aniston, Vincent Cassel, Melissa George...
Sortie en salles le 8 Mars 2006
> Bande-annonce <


Ne jamais aller au cinema le samedi soir, jamais ! Des files d'attente interminables, des salles bondés et un choix de films plus restreint vous attend si vous avez eu comme moi la mauvaise idée d'arriver quelque peu en retard. Du coup, comme Truman Capote et L'affaire Josey Aimes me sont passés sous le nez, je me suis rabattu sur le thriller de Mikaël Hafstrom : Dérapage. Je vous préviens de suite, si vous comptez aller voir ce film, il est préférable de ne pas lire la critique qui va suivre car celle-ci risquerait de trop vous informer sur ce qui vous attend... A priori, Dérapage fonctionne donc en quatre temps :

1. la rencontre soi-disant impromptue entre Charles Shine (C. Owen) et Lucinda Harris (J. Aniston)

2. le passage à l'acte qui ne se passe pas comme prévu puisqu'un voyou (V. Cassel) surgit dans la chambre d'hotel (V. Cassel) pour voler nos deux protagonistes et violer la femme.
3. Comme il n'a pas pu la défendre et qu'il est quelque peu responsable de la situation, Charles Shine suit les recommandations Lucinda et ne dit rien à la police.
4. Le méchant français joue avec sa nouvelle poupée et Charles Shine vit un véritable cauchemar et tente de protéger sa femme et sa fille diabétique.

Oui mais voilà, le public n'est pas bête, si le rebondissement (qui représente le cinquième temps du film) n'intervient qu'au bout de 1h30, nombreux sont ceux qui comme moi ont compris assez vite que la nana n'était pas toute rose dans l'affaire.
Parce que Dérapage surfe sur du déjà vu, l'intrigue tombe donc assez vite et le film en subit irrémédiablement les conséquences. On ne passe pas forcément un mauvais moment dans l'ensemble mais il est plus qu'évident que Dérapage ne casse pas comme on dit "trois pattes et un canard". Pas de quoi crier au génie donc, Clive Owen fait son travail, Vincent Cassel joue le méchant français et Jennifer Aniston n'est pas vraiment convaincante. Bizarrement, j'aurais plutôt inversé son rôle avec celui de Melissa George qui elle, joue la femme de Clive Owen dans le film. Mik
aël Hafstrom n'étant pas Hitchcock, Dérapage est un thriller de moyenne facture qui ne sort hélas pas des sentiers battus.


Peyonote : 5/10




Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Peyo 23/03/2006 22:30

Systool : à vrai dire, aucun des 6 friends semble réussir en dehors du Central Perk :-/

pulse 17/03/2006 19:19

yo man,
bonne bourre à cardiff!

systool 17/03/2006 18:25

Ce n'est pas un film qui me bottait particulièrement donc j'ai lu avidement ta chronique... dommage alors! Mais je ne m'attendais pas a priori à du grand cinéma... A vrai dire, Aniston ne m'a pas beaucoup dans les films où je l'ai vue et c'est celle qui joue le moins bien dans FRIENDS...A+ PeyoSysTooL

Peyo 15/03/2006 15:34

Oui enfin, les critiques spécialisés, faut pas toujours en tenir compte... Tout comme il ne faut pas prendre pour argent comptant ce que je dis. Je ne fais que donner mon avis et je le rappele il n'appartient qu'à moi.La meilleure façon de juger, c'est de voir sur place.

Sylvain 15/03/2006 14:42

Effectivement les critiques n'en pensent pas du bien...Studio : nul (0 étoiles)Télérama : bof (je crois)etc.