Le nouveau monde

Publié le par Peyo


Réalisé par Terrence Malick
Avec Q'orianka Kilcher, Colin Farrell, Christian Bale, Christopher Plummer...
Sortie en salles le 15 Fevrier 2006
> bande-annonce <


Pocahontas n'est pas une légende, il s'agit d'une histoire vraie qui trouve notamment sa source historique dans divers ouvrages écrits par le capitaine John Smith au cours de ses nombreuses explorations maritimes du début du XVIIeme siècle. Toutefois, il est important de noter que la chronique de John Smith doit être révisée, il n'a jamais vraiment eu de relations amoureuses avec Pocahontas, il semblerait qu'il est un peu romancé son histoire. Ceci étant précisé, il ne va évidemment pas sans dire que Pocahontas n'a jamais revu Smith à Londres comme cela est narré le plus souvent et qu'elle n'était pas spécialement folle amoureuse de lui... Le nouveau monde de Terrence Malick nous replonge efficacement dans le contexte des nombreuses explorations maritimes du XVIIeme siècle : ces hommes venus d'Angleterre dans le cas du film, cherchant un chemin vers les Indes à travers l'Amérique tout en s'enrichissant sur leur chemin.
Après ce rappel de contexte, disons d'emblée que le nouveau film de Terrence Malick est une fresque magistrale, intense et poétique. Visuellement de toute beauté, le spectateur en prend véritablement plein la vue ! Il ya l'histoire à proprement parler, formidablement mise en scène, et le décor qui nous absorbe tel une oeuvre contemplative qui vous fige et vous fait méditer sur la nature et le comportement humain. Au niveau de la distribution, j'avais une petite crainte concernant Colin Farrell, ce dernier m'a toutefois surpris tant son interprétation est simple et juste. Evidemment, je ne peux que vous parler en bien de Q'orianka Kilcher, véritable trouvaille et révélation de ce film... Si Terrence Malick est un grand cinéaste, c'est aussi un magnifique directeur d'acteurs, c'est plus qu'evident dans Le nouveau monde. Bref, dans cette harmonie à la fois douce et brutale, s'orchestre par ailleurs une bande originale exceptionelle qui vous transporte littéralement. L'adaptation de Terrence Malick est réellement touchante, envoûtante et forcément très riche ! Evidemment, comme je l'ais dit en introduction, l'histoire reste romancée puisque l'on sait que le mariage entre John Rolfe et Pocahontas alias Lady Rebecca était quelque peu arrangé par la couronne anglaise et le voyage à Londres, un moyen de faire de la publicité pour attirer les colons en Virginie (terre de plantations de tabac). Ainsi si cela est quelque peu suggéré sur le visage de Pocahontas, Terrence Malick n'a pas fait le choix de noircir le tableau, se contentant quelque peu de suivre l'amour différent qu'elle porte pour ces deux hommes ainsi qu'à sa tribu Powhatan. Je finis cette critique en rappelant quelques dates clés : John Smith s'est installé en Virginie de 1607 à 1609, Pocahontas s'est convertie et s'est mariée en 1614 puis est décédée très jeune des suites d'une maladie à Londres en 1617.


Peyonote : 9/10




Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Sylvain 15/03/2006 16:30

Je ne le verrai pas, pour cause de voyage à Paris pour les uns et de festival cinéma pour les autres (moi). J'en profite pour vous conseiller le festival cinéma Itinérances, à Alès (voir ici : http://cineniavlys.over-blog.net/article-1765687.html).À bientôt.

Sylvain 15/03/2006 16:29

Je ne le verrai pas, pour cause de voyage à Paris pour les uns et de festival cinéma pour les autres (moi). J'en profite pour vous conseiller le festival cinéma Itinérances, à Alès (voir ici : http://cineniavlys.over-blog.net/article-1765687.html).À bientôt.

Peyo 11/03/2006 02:45

Bonsoir Kitano, la note n'est qu'une balise pour le lecteur, je te rassure ;-)

kitano 10/03/2006 21:33

Cela fait plaisir ! Envoûtant est le mot de ce film que j'ai vu deux fois. La seconde vision permet de se focaliser sur les histoires d'amour car Pocahontas (née en 1595) est aimée différemment. Parler de l'adaptabilité de cet être, de la philosophie rousseauiste qui sous-tend le film, etc ... Je n'aime pas noter (lol), je préfère dire que ce film est un chef-d'oeuvre. La fois précédente, c'était pour Hana-bi.

David 07/03/2006 11:11

une note largement justifiée c'est excellent
A+