Les bronzés 3, amis pour la vie

Publié le par Peyo


Réalisé par Patrice Leconte
Avec Thierry Lhermitte, Christian Clavier, Josiane Balasko, Michel Blanc...
Sortie en salles le 1er Février
> Bande-annonce <


Les bronzés 3, les mêmes en pire... Tout est dit dans l'affiche ! Si ce troisième opus cartonne en salles avec plus de 3 millions d'entrées en à peine une semaine, il serait néanmoins très interessant de compter les déçus à la sortie... Au vu de la bande-annonce, je m'attendais à ce que cela soit mauvais, mais pas à un tel point ! Pas drôle pour un sou, une intrigue quasi inexistante ou affligeante, des situations quand à elles caricaturales et grotesques, je ne vous parle même pas des personnages devenus méconnaissables et peu attachants. En vingt-sept ans, nos bronzés ont bel et bien vieillis et leur humour avec... Vous pensez retrouver Popeye ? Vous trouverez du Thierry Lhermitte 100% pur jus, point drôle et mono-expressif. Vous aimez Jerôme ? Laissez tomber, Christian Clavier a oublié son personnage à Val d'Isère... Et je ne vous parle même pas des autres. Pourtant, on retrouve avec plaisir les Morin, les personnages interprêtés par Josiane Balasko et Gerard Jugnot sont en effet toujours aussi beaufs. Idem pour Jean-Claude Dusse, si le personnage a il est vrai changé, cela s'explique assez justement par le changement physique de Michel Blanc depuis 1979... Moins maigrelet, Dusse ne pouvait décemment plus être le même Dusse.
Reprenant certains thèmes des Bronzés au soleil, des Bronzés font du ski et même de Marche à l'ombre pour Michel Blanc, la sauce aurait donc pu être sympathique mais elle ne l'est pas. Mais où a bien pu passer l'humour potache et grinçant qui caractérisait si bien cette bande auparavant ? Très honnêtement, il y avait la place pour faire mieux. Et s'ils avaient envie de tourner à nouveau ensemble, pourquoi ne pas avoir travailler sur un nouveau projet ? Car vraiment, ce troisième numéro est à mon sens une vaste supercherie qui n'apporte rien aux deux premiers volets. J'ose espérer qu'au delà des nombreuses entrées à venir, les gens se rendront compte que le nombre de tickets vendus n'est pas révélateur de la qualité du film... Situation d'autant plus regrettable quand on pense que la plupart des personnes qui se déplacent pour ce film n'en verront pas d'autres cette année. Quel image pour le cinéma français ? Quand on pense que le film a coûté 35 millions d'euros, qu'il bénéficie de plus de 930 copies dans l'hexagone et qu'en plus, Patrice Leconte filme comme un pied, ya de quoi être ulcéré...
Tachons d'oublier ce malheureux épisode, à n'en pas douter Les Bronzés de la fin des années 70 resteront bien plus dans nos coeurs que ces vulgaires et aigris Bronzés là en réel manque d'inspiration collective...


Peyonote : 2/10




Bonus Les Bronzés font du ski sur Peyomedia :

[ Clic sur la vignette ]

> Ajouter un commentaire <



Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Peyo 13/04/2006 15:17

Pour les répliques cultes, je cherche encore... Merci néanmoins pour ton message :-)Peyo

TiChoute 12/04/2006 22:08

Oh t'es méchant ;) Moi j'ai bien rigolé! C'est pas le film de l'année mais il y a quand même quelques répliques cultes!

doucore 12/04/2006 20:55

bravo pour la photo michel  marie anne cristian thierry josiane gérare

Barnabe 23/02/2006 09:23

C'est une véritable trahison pour le public qui a soutenu ces acteurs. Consternant !  Lamentable ! Le seul truc de très bien c'est tout le marketing fait autour de ce gros navet . A vous dégoûter du cinéma.

Peyo 23/02/2006 03:27

Princesse mimi : la comparaison que font certaines personnes avec les épisodes précédents ne tient pas... En 78 et 79, le cinéma n'était pas un loisir aussi développé qu'aujourd'hui et la troupe du Splendid pas aussi connu qu'aujourd'hui. Il était logique qu'à l'époque, le film devienne culte via la tv, aujourd'hui c'est hypothetique et de toute façon ce n°3 n'a pas grand chose à voir le n°2 ou le 1Les gens retiendront surtout les Bronzés de la fin des années 80 et c'est tout à fait logique ;-)