Virgin suicides

Publié le par Peyo


Réalisée par Sofia Coppola
Avec Kirsten Dunst, James Woods, Kathleen Turner, Josh Hartnett...
Sortie dvd le 6 Juin 2001


Alors que Sofia Coppola et Kirsten Dunst feront l'évênement le 24 Mai prochain avec la sortie du très attendu Marie Antoinette, revenons sur le tout premier long métrage de la fille du cinéaste Francis Ford Coppola : Virgin suicides. Sexe, amour, peur, mort et obsession : tels sont les caractéristiques majeurs de cette oeuvre si subtile et intense. Mais pour parler de ce film de la meilleure manière qui soit, j'ai choisi de procéder différemment. Un titre, deux mots, 14 lettres définissant ce film :

V comme valeurs... Virgin Suicides se situe au coeur de l'Amérique puritaine, les Lisbon prônant en effet des valeurs morales et familiales très strictes. Le film dépeint cette période, la noirceur et la mélancolie et enfin la détresse des cinq soeurs y prend sa source.
I comme inévitable... On peut se poser la question. Une partie de la jeunesse américaine semble souffrir à cette époque d'un certain mal-être qui se traduit au final par une succession de suicides. Celui des soeurs Lisbon était-il le seul exutoire à leur isolement ?
R comme réflechie... Adapter le roman de Jeffrey Eugenides paru en 1995 n'était pas chose aisée, la qualité du scénario proposée par Sofia Coppola lui permit de récupérer les droits et nous livrer ainsi une oeuvre réfléchie et particulièrement soignée.
G comme garçons... Si les personnages principaux du film sont les cinq soeurs Lisbon, le point de vue des garçons reste néanmoins essentiel. Sorte de fil rouge, ils représentent la frustration des jeunes filles de ne pas pouvoir pleinement gôuter aux joies de l'adolescence.
I comme insouciance... C'est à dire ce que devrait être la jeunesse et ce qu'elle ne connaît pas dans ce film à l'image de Cecilia Lisbon (Anna R. Hall) qui reproche à son medeçin de ne pas savoir ce que c'est d'être une fille de 13 ans.
N comme noir... Si Virgin suicides est un film touchant, sa vision de l'adolescence est aussi terriblement sombre et effrayante.

S comme séduction... Avec Kirsten Dunst içi ou avec Scarlett Johansson dans Lost in translation, les films de Sofia Coppola ne manquent jamais d'atouts.
U comme ultime... Le suicide pourrait en être son synonyme.
I comme immorale... Si la vie ne pose pas de questions, le suicide n'en est pas plus une réponse.
Jamais le film ne donne d'explications aux choix cruels et morbides des cinq soeurs...
C comme colorée... La photo du film est réellement magnifique, très légère et nuancée.
I
comme incontournable... Si vous n'avez jamais vu ce film, il est temps de rattraper ce retard.
D
comme dvd... Outre le film, Sofia Coppola nous offre 23 minutes de coulisses plus qu'interessantes, un clip de Air et les traditionelles bandes-annonces.
E
comme électrique... La bande originale du film est des plus réussies, de Air aux chansons pop des années 70, Virgin suicides surfe sur un nuage musical.
S
comme sincère... Tel est la marque de fabrique de Sofia Coppola dans ses films.


Peyonote : 9/10




Bonus Sofia Coppola sur Peyomedia :

[ Clic sur la vignette ]

> Ajouter un commentaire <



Publié dans Pause dvd

Commenter cet article

Peyo 05/12/2006 01:03

Bienvenue C. AvMerci pour ton message :-)

C. Av 04/12/2006 20:58

Ce film est d'une beauté incroyable.Une image d'une grande qualité, une b.o du plus grand goût, de jolies actrices...Un des must de ces dernières années!           

uPiKo 07/10/2006 05:01

Une B.O exceptionelle en effet pour un film qui ne l'est pas moins. Très bien écrit ton article, comme d'hab.

Sergela 29/01/2006 06:10

Beau site...je reviendrais...Viens me visitez si sa te chante....

systool 28/01/2006 14:18

Un joli acrostiche pour ce film à l'atmosphère très particulière... j'adore FF Coppola mais c'est vrai que la "petite" Sofia promet!!A+ PeyoSysTooL