Les griffes de la nuit

Publié le par Peyo



Réalisé par Wes Craven
Avec Robert Englund, Heather Langenkamp, Johnny Depp, John Saxon...
Sortie dvd le 15 Mars 2000


Sortie en salles en 1985, Les griffes de la nuit marque le début d'une saga horrifique de tout premier plan. En effet, qui n'a jamais entendu parler de Freddy ? Cet ignoble croque-mitaine qui vous poursuit dans vos rêves... Tout commence donc il ya vingt ans, Wes Craven immisce dans nos cauchemars un tueur aux griffes lacérés : Freddy Krueger, un tueur d'enfants brûlé devenu croque-mitaine. Je me souvient petit, comme chacun de nous plus jeunes, quand un film me faisait peur je courais me coucher dans mon lit, je laissais la veilleuse allumée, je m'enfonçais dans ma couette et je m'endormais pour échapper à tout ça. Le problème avec Freddy, c'est qu'il ne faut pas dormir, et croyez moi quand on est plus jeunes, ça vous pose un léger problème. Déjà qu'avant de se coucher, il faut regarder sous le lit et dans l'armoire (on sait jamais, il peut y avoir des yeux rouges qui attendent je ne sais quoi), si en plus il ne faut plus dormir...
Dans Les griffes de la nuit, Freddy s'attaque à quatre adolescents habitant le quartier de Elm Street et vise plus particulièrement Nancy Thompson (photo ci-dessous). Evidemment, le film a quelque peu vieilli mais les effets spéciaux sont vraiment réussis et bluffant pour l'époque ; je pense notamment à la scène où Freddy s'insèrent dans un mur ou bien quand Tina (A. Wyss) est ballotté dans sa chambre, du mur au plafond. Par ailleurs, Wes Craven mélange avec brio horreur et humour, la plupart des répliques de Krueger sont à la fois crues et doté d'une bonne dose d'humour noir. De plus, l'héroïne principale va au devant du monstre et de ses peurs et ne crie pas à tout bout de champ ; mieux son duel avec Freddy est des plus onirique puisqu'elle accède au rêve conscient pour aller vers lui. Un scenario des plus brillants donc, Wes Craven peut tout faire puisque les rêves n'ont aucune limite... Ce qui est risible dans d'autres films d'horreur (exemple : la nana qui descend à la cave ou s'enferme dans une armoire pour échapper au monstre) n'a pas lieu d'être içi. Le rêve offre un espace de perspectives sans limites, dans le cas de Freddy on passe donc sans problème du lycée au sous-sol d'une chauderie en passant par la maison des Thompson, sans que cela ne choque personne.
Trouvailles visuelles, mise en scène et musique lancinante des plus réussis, Les griffes de la nuit c'est aussi le tout premier film de Monsieur Johnny Depp. Démarré en 1984, le mythique Freddy Krueger et son légendaire pull vert et rouge acheté à Celio continue de nous faire frémir... Après sept épisodes (je ne compte pas le commercial Freddy vs Jason), New Line et les scénaristes de la saga travaillent aujourd'hui sur un judicieux prequel aux Griffes de la nuit. De notre côté sur Peyomedia, on s'attachera prochainement à la critique du n°2 : La revanche de Freddy


Peyonote : 9/10




Infos Peyomedia sur le coffret Freddy :


[ clic sur la vignette ]

Publié dans Pause dvd

Commenter cet article

Pulse 05/12/2005 12:57

bon choix de photo à nouveau !
excellent article

Shinobipark 05/12/2005 06:46

salut ! Comme je te l'ai déjà dit, ici on a quasiment tous les Freddy. Ce qui me plait, c'est surtout que les "victimes" arrivent (ou pas) à contrôler leur rêves (quand elles ne se laissent pas submerger par la peur). Un univers vraiment fascinant, avec un "méchant" à la fois terrifiant et sympathique (comme tu le dis, on apprécie son humour noir !). J'attends avec impatience tes autres critiques sur le sujet. Biz.