Tel père, telle fille

Publié le par Peyo


Réalisé par Olivier De Plas
Avec Vincent Elbaz, Daisy Broom, Elodie Bouchez, Léa Drucker...
Sortie en salles le 1er Août 2007
> Bande-annonce <


Pour le retour de Peyomedia sur le web, j'aurais pu vous parler de Persepolis ou Hot Fuzz mais ce sera pour plus tard. Deux raisons à cela : tout d'abord parce qu'il est plus simple de critiquer le film le plus frais dans ma tête et surtout parce que Tel père, telle fille est une comédie creuse plus que motivante à démonter !
Malgré une distribution plus qu'alléchante, la sculpturale Frederique Bel en prime, cette comédie éstivale réalisé par Olivier De Plas (débutant parmi les débutants) s'avère donc être totalement inutile. Une histoire de trentenaire adulescent, rockeur has been par dessus le marché, qui découvre qu'il a une fille agée de quatorze ans. Conflit de générations, crise d'ado en pleine période chalouf', jean slim et raie de côte, pas la peine de chercher midi à quatorze heure, vous avez déjà compris l'issue du film... Scénario mille fois vu, dialogues attendus et plats, réalisation et rythme au niveau d'un telefilm, pas un poil d'humour si ce n'est une incapacité à éjaculer pour le papa, petite note de sourire au milieu d'une séance bien ennuyante... Même Vincent Elbaz, qui nous avait pourtant habitué à mieux, surjoue. Prenant un air de Gainsbourg mode Gainsbarre, on a beau faire, on n'accroche pas vraiment au personnage... On auraient pu sourire à l'idée de voir Patrick Eudeline, figure de la scène punk-rock française des années 70-80, jouer le faux rôle du manager - vendeur de disque à St Ouen mais non, même pas. Bref, encore une comédie française bien banale et bien de chez nous. Cela me pousserait presque à lire Teen spirit de Virginie Despentes, parait que Tel père, telle fille en est l'adaptation cinématographique, je me marre...
Concernant Peyomedia en lui-même, il ne va pas sans dire que le site n'avait pas connu une inactivité aussi longue (plus de 3 mois depuis la dernière critique). Les raisons sont multiples (lassitude, manque d'inspiration, autres occupations, etc...) Je me suis ainsi investi dans d'autres domaines et donc laissé un peu de côté mon petit bébé cinématographique né au printemps 2005. Quel est son avenir à plus ou moins long terme, je ne le sais pas moi-même mais d'autres critiques seront mis en ligne prochainement et j'attends avec hâte vos nouvelles réactions.


Peyonote : 3,5/10




Bonus Vincent Elbaz sur Peyomedia :

[ Clic sur l'image ]



Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Oliv 26/12/2007 14:06

Passes de Bonnes Fêtes !!

Cetto 20/09/2007 05:36

Un petit message pour te montrer que je suis toujours ton blog. Il semble que tu es plus occupé, au plus grand regret de tes lecteurs ;-)Au plaisir de te relire depuis Montréal.

Le Cinephile 05/09/2007 22:03

BonjourJ'aimerais premièrement te féliciter pour tes excellentes critiques qui sont tous très intéressante.  Ils le sont tellement que j'aimerais te faire une offre.  J'Ai créer un site sur le cinéma il y a quelque temps qui contient entre autre une section critique cinéma ouverte à tous.  J'aimerais savoir si tu accepterais que je transfert tes critiques sur mon site.  Tu auras ta page perso. avec la liste de tes critiques ainsi qu'un liens vers ton blogs.  Tout tes critiques seront signer par ton nom Peyo ou un autre c'est comme tu veux.  Je te donne l'adresse de mon site : www.lecinephile.qc.caMerci et je te souhaite une bonne visite et j'attend de tes nouvelles.

Niala01 02/09/2007 12:06

SysTool et Neil ont bien parlé ! Reviens, Peyo, reviens !!

Neil 24/08/2007 09:30

Hey Peyo, welcome back :) Tout pareil que Systool, je suis pas sûr d'aller voir le film mais c'est sympa de te relire !