The jacket

Publié le par Peyo



Réalisé par John Maybury
Avec Adrien Brody, Keira Knightley, Jennifer Jason Leigh, Kris Kristofferson...
Sortie en salles le 24 Août 2005


Blessé à la tête pendant la guerre du Golfe, Jack Starks est rapatrié aux Etats-Unis pour faire soigner son amnésie. Interné dans un hopital psychiatrique, Jack se retrouve enfermé à de nombreuses reprises dans un caisson mortuaire pour soi-disant se faire soigner. Au cours de ces séances plus que sadique, Jack se projette dans l'avenir, retrouve des personnages clés d'avant son internement et essaie de modifier l'avenir et par conséquent la réalité.
On pourrait s'attendre à un film complexe, ce n'est pas le cas, loin de là. The jacket est une vraie réussite ! Je me suis totalement immergé dans cette histoire comme cela avait déjà été le cas pour L'effet papillon, la comparaison n'étant d'ailleurs pas fortuite. J'aime ces genres de films où le héros voyage dans le temps, cherche à comprendre son passé, triture son avenir pour trouver le salut. J'aime ces confrontations passé, présent, avenir... Bien sûr, cela ne parait pas réaliste (encore que), évidemment le sujet n'est pas original (encore que) mais son traitement si subtile fait de The jacket un film à voir... Remarquablement interprété, de Adrien Brody à la toujours très belle Keira Knightley, en passant par le très bon Kris Kristofferson...
Néanmoins, pour ceux qui ont vus le film (ceux qui ne l'ont pas vus, arretez vous là), vous êtes vous posés des questions concernant les rôles de Babak ou d'autres personnages tel que l'autre fou de l'hopital ou celui qui prend Jack en auto-stop au début du film ? On ne sait rien d'eux, ou presque, et pourtant ils apparaissent à des moments clé du film (notamment à la fin) comme des indices censé vous mettre sur une autre piste. Jack répète souvent "Je suis mort pour la première fois à 27 ans", ne serait-il pas réellement mort en Irak pendant la guerre du Golfe ? Déclaré cliniquement mort, il se réveillerait sans explications, puis quelques temps après, on le retrouverait à marcher sur une route sans raisons aucune ? Babak, ç'est pas très américain d'ailleurs (rapport à l'Irak, est-ce le gamin qui lui tire dessus ?). Il ya beaucoup de choses que je n'arrive pas à expliquer, je me contente donc aisément de l'explication rationelle du film, celle que je mettais en avant au début de la critique mais le film ne contient-il pas deux histoires ? Ce film ne serait-il qu'un rêve post-mortem ? Franchement je  pense que Maybury a probablement fait des coupures si franches dans son montage qu'il a ouvert une porte (non voulue) aux délires les plus fous. The jacket n'étant pas à mon avis Donnie Darko ou Mulholland drive, je suivrais donc ma première impression, celle que le film nous propose tout au long de la séance... Elle suffit amplement pour en faire un très bon film.
Si toutefois, vous aimez le délire au plus haut point, rejoignez le forum allociné (nid à conneries) et lisez l'avis de Cinefan59 : Des choses interessantes qui tentent d'expliquer les zones d'ombre, mais cela va trop loin selon moi.


Peyonote :
8,5/10




Bonus Keira Knighley sur Peyomedia

[ clic sur la vignette ]

> Ajoutez un commentaire <



Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

MAYDRICK 28/10/2005 12:13

Bien d'accord avec toi. Je n'étais pas allé le voir en salle car je m'attendais à une sale série B. Mais ce fut une vraie surprise de le découvrir plus tard.
Et Keira Knightley... Ah Keira Knightley !!!

shinobipark 28/10/2005 07:57

Salut ! J'aime bien ce que tu as écrit.
C'est vrai qu'en y repensant, ce film mériterait un second visionage pour vérifier d'autres théories... Comme pour les films de David Lynch. Merci pour le trackback :)
Biz