The Descent

Publié le par Peyo



Réalisé par Neil Marshall
Avec Shauna Mac Donald, Natalie Mendoza, Myanna Buring, Molly Kayll...
Sortie en salles le 12 Octobre 2005


Un an après la mort de son mari et de sa fille dans un accident franchement trash, Sarah (S. MacDonald) rejoint ses amies dans les Appalaches pour une expedition dans une grotte. L'aventure tourne vite au cauchemar par la faute de Juno (N. Mendoza) et, en raison d'un éboulement dans une galerie souterraine qui les empêche de faire demi tour. Pire, elles se rendent compte que quelque chose rôde autour d'eux... Après 20 minutes assez longues et franchement ennuyantes, le film ne commence donc qu'à partir du moment où les six nanas entrent dans cette satanée grotte. A partir de là, The Descent est une véritable film d'horreur comme on en a plus fait depuis bien des années ! Pas de chichi, c'est gore, ultra efficace, sans pour autant laisser de côté la part psychologique de l'environnement du film : claustrophobie, la peur du vide, du noir, de l'inconnue... D'une tension extrême, ce film est une véritable descente en enfer sanguinolante où pour une fois, les rebondissements s'avalent comme une lettre à la poste. Les créatures présentes dans la grotte ressemblent à des goules avec un air de Gollum, mais je n'en dis pas plus pour ceux qui souhaitent voir ce film, sachez quand même que le résultat reste assez efficace même si ces créatures n'ont rien de vraiment original.
Je n'ai pas toujours été conquis par le jeu des actrices mais je mettrais ce fait sur le compte de la VF qui fut une nouvelle fois désastreuse. On pense parfois sur certaines scènes à Buffy contre les vampires, Uma Thurman dans Kill Bill, Lara Croft, voir même Rambo (dans l'animalité) mais je dois avoir une imagination débordante... Certes, je mets le doigt sur certaines limites du film mais elles sont infimes et il ne faut surtout pas s'arrêter à ces micro-détails. En toute franchise, le réalisateur exploite vraiment bien toutes les possibilités offertes par le monde souterrain et cette descente dans les entrailles de la terre ne laisse pas le spectateur indifférent. Radical, visceral, cradingue, crue : nombreux sont les termes pouvant qualifier The Descent... Après ce film, vous n'entrerez plus dans les grottes avec un sourire jusqu'aux oreilles ! Cet été, j'ai visité les gorges de Kakouetta au Pays Basque et il ya une grotte qui n'a jamais été explorée, et si personne n'en était revenus ? Ne rigolez pas... Un film d'horreur, c'est ça, soit tu acceptes de te mettre en situation pour frissonner, soit tu n'entres pas et ton l'imaginaire avec. Et ce n'est pas Sylène qui va me contredire.... Bref, un très bon film d'horreur plus puissant quele mauvais  Creep ou The Hole, assurément !


Peyonote : 7,5/10



Publié dans L'après séance...

Commenter cet article

Pulse 07/12/2005 03:00

Sur ma shopping list dvd 2006 !

Princesse mimi 13/11/2005 16:40

Coucou,
je suis allée voir le film hier soir (en vo) et je n'ai pas été déçue. je n'avais pas vu de film d'horreur depuis longtemps et là j'ai été servi. J'ai crié, j'ai été angoissé (je suis claustrophobe), j'ai rie nerveusement...bref j'ai adoré!

soso 31/10/2005 16:22

salut ton blog est plutot cool est tu serais peut etre intéressé par mon projet qui est expliqué sur mon blog donc vas y jeter un coup d'oeil stp

Peyo 21/10/2005 10:40

The descent dépoussière le genre avec un retour dans le gore bien appreciable.
Alors que La maison de cire est une production somme toute banale qui fait pas un brin peur... On est satisfaits sur le coup, on prend ça comme un manège, mais à froid, le plat reste assez peu goutu.

shinobipark 21/10/2005 07:42

Ben moi je n'avais pas trouvé La Maison de Cire si mauvais que ça... lol